Dans le “in” on a compté cette année 16 compagnies; elles étaient 138 dans le “off”.

Toutes sont venues de la France entière pour donner un maximum de lisibilité à leur travail.

Place de l'hôtel de ville, notre reporter a assisté par exemple à la représentation de “Pur Laine”, spectacle de la compagnie Musicabrass, une compagnie de fanfare de rue, un peu atypique, venue de l'Isère. Le spectacle qu'ils ont joué étaient autour de la royauté. Nolwenn, étudiante dijonaise de 21 ans, Stéphane, un autre dijonais et Laëtitia, une jeune femme originaire de Chalon sur Saône ont adoré!

“C'était super sympa, j'ai beaucoup aimé” commente la jeune femme, “la musique donne vraiment de la vie...et puis, ils nous ont vraiment fait rire parce qu'on voit un chef d'orchestre qui martyrise les gens, un monsieur qui ressemble un peu à Louis de Funès...Bref, c'est exagéré, c'est du théâtre et c'est ça qui est drôle”.